Avec Borloo et Beigbeder, « nous pouvons encore discuter »

Le week-end a été, c’est peu dire, difficile pour Nathalie Kosciusko-Morizet. Elle a publié 6789517-avec-borloo-et-beigbeder-nous-pouvons-encore-discuterune liste de candidats pour chaque arrondissement qui a provoqué la colère de Jean-Louis Borloo… Où en êtes-vous?

On sait depuis le début que la constitution des listes passerait par une phase un peu dure. Tout simplement parce que le double objectif que nous nous sommes fixés est vécu par certains comme une contrainte: le renouvellement et le rassemblement avec le centre. Il ne s’est pas fait depuis Jacques Chirac! Donc forcément, c’est parfois un peu difficile.

Nous avons eu par ailleurs le sentiment que la direction de l’UDI ne mettait pas forcément toute l’énergie pour faire aboutir l’accord trouvé le 5 décembre. L’UDI a fait des demandes complémentaires, notamment sur le détail des listes, ce qui pour être légitime a retardé la sortie des noms.

Je précise que nous avons diffusé une première liste samedi après en avoir averti Jean-Louis Borloo. Mais tout ça est anecdotique. Et je le répète, c’est une première liste, qui n’exclut pas que l’on continue à travailler.

La suite de cet interview :

http://tempsreel.nouvelobs.com/elections-municipales-2014/20131223.OBS0555/avec-borloo-et-beigbeder-nous-pouvons-encore-discuter.html

Publicités
Publié dans Actualité | Tagué , , , , ,

Communiqué de Jean-François Copé et de François Fillon

Jean-François Copé et François Fillon, souhaitant mettre un terme à la crise que connait l’UMP suite à l’élection de son équipe dirigeante du 18 novembre dernier, ont convenu de mettre en œuvre l’accord qui suit. Outre la sortie de crise, … Lire la suite

Galerie | Tagué , , , ,

Congrès de l’UMP

Chers adhérents, Chers Amis, Le Congrès du 18 novembre prochain constituera un grand moment pour l’expression de la démocratie au sein de notre famille politique. Vous serez appelés à vous prononcer sur trois scrutins. Quels votes ? 1. Vote pour … Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , ,

LGV Bordeaux-Toulouse et Espagne : Horizon brouillé

Pas de répit pour les LGV Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse : le nouveau Gouvernement défait les Projets portés par le précédent, pourtant soutenus par la grande majorité des Aquitains. Jamais I’Aquitaine n’a été aussi menacée sur ces 2 chantiers majeurs pour son développement et son attractivité économique. Le … Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

L’Etat abandonne le projet Lascaux 4 : Un coup dur pour un site exceptionnel

Cette galerie contient 1 photo.

La Ministre de la Culture vient de décider d’abandonner la participation de l’Etat et de porter ainsi un coup qui peut lui être fatal au Centre international d’art pariétal Lascaux 4. Cette participation avait pourtant été confirmée en septembre 2010 … Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , , , , , ,

Gaz de Schiste : Ne pas s’affoler

Jérôme Peyrat n’imagine pas que le permis de Cahors puisse être donné.
Après l’alerte rouge déclenchée dans notre édition d’hier par la coprésidente de Vigilance Périgord, Dominique Pouyer-Hue, suite à la fin de l’instruction du permis de Cahors, Jérôme Peyrat, se veut plutôt rassurant : « Ce permis n’est pas donné. Et il ne le sera jamais. Il ne faut pas s’affoler. »

Le maire de La Roque-Gageac et ancien conseiller de Nathalie Kosciusko-Morizet, ex-ministre de l’Écologie, reconnaît que « l’administration interne a instruit positivement le permis », mais il ne s’en inquiète guère. « Certes, le terme de fracturation hydraulique n’apparaît pas et c’est pour ça que ce premier barrage a été passé. Néanmoins, je n’imagine pas une seule seconde François Fillon (NDLR : désormais en charge du ministère de l’Écologie) donner son accord. Je viens de me renseigner auprès de Matignon et on me l’a d’ailleurs confirmé. Tout comme la tentative de contournement de la loi qui a été signalée par la Dreal (1). Et puis, qu’il y ait ou non mentionné le terme de fracturation hydraulique, ça ne change rien. Si elle est constatée dans les faits, elle tombera sous le coup d’une interdiction. »

Et le maire de La Roque-Gageac de rappeler un autre bouclier : « En plus, chez nous, nous sommes sur une zone protégée, classée, donc il est inconcevable que de telles installations industrielles puissent voir le jour sur nos sols. »

(1) Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement.
source sud-ouest : http://www.sudouest.fr/2012/05/05/ne-pas-s-affoler-706314-710.php

Publié dans Actualité | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Les vendeurs de peau d’ours : Communiqué de Jérôme Peyrat, conseiller régional d’aquitaine, Maire de La Roque-Gageac, président de la fédération UMP de la Dordogne

Hier nous avions droit dans les colonnes de « Sud-Ouest » a un bel exercice d’autosatisfaction des proches du Président socialiste de la région Aquitaine et d’Alain Rousset lui-même. Long article nourri aux meilleurs sources où on nous laissait entendre tout en s’en défendant que « si jamais »…comprendre « si jamais Alain Rousset était appelé à d’autres fonctions, ministérielles par exemple, Bernard Uthurry pourrait le remplacer…». Photo des deux hommes à l’appui on nous expliquait que bien sûr « on s’est donné pour règle de ne pas en parler » et…on ne parle que de ça avec les journalistes. Bien-sûr François Hollande a demandé que l’on se consacre à l’élection présidentielle …et pourtant on fait un bilan en règle de l’action d’Alain Rousset. Subtile nuance, on laisse comprendre qu’Alain Rousset laisserait la région s’il était réélu député et donc en situation de cumul. La belle blague, voilà 5 ans qu’il cumule, comme Henri Emmanuelli député président du conseil général des Landes et comme leurs amis sénateurs Bernard Cazeau, Philippe Madrelle, Pierre Camani et Georges Labazée, présidents respectifs des conseils généraux de Dordogne, de Gironde, du Lot et Garonne et des Pyrénées Atlantiques.

Aujourd’hui dans une interview assumée c’est Germinal Peiro, le député sortant socialiste de la 4ème circonscription de la Dordogne qui nous explique que « François Hollande ne se consacre qu’à la campagne » et le député seulement à son travail législatif et à son mandat. Pourtant, sur quatre colonnes, l’essentiel des questions auxquelles il répond de bonne grâce porte sur la manière dont il s’occupe d’agriculture au Parti Socialiste et du passage annuel au salon de l’agriculture de François Hollande, mais aussi avant de Ségolène Royal et puis aussi de Martine Aubry et puis, on ne sait jamais, d’ Henri Emmanuelli autrefois, rappelle-t-il. Pendant ce temps-là son adversaire Nathalie Fontaliran travaille le terrain et fait campagne. Elle a déjà une longueur d’avance sur le ministre de salon de l’agriculture.

Ces princes de la communication font la même erreur que leur monarque auto-proclamé François Hollande : ils s’y voient déjà ! c’est un boulot éreintant futur-ex-futur-ministre ! C’est beaucoup de communication et pas beaucoup d’autre chose. L’apprentissage est long et c’est vrai que ça laisse pas trop le temps de s’occuper de ses électeurs ni de proposer un vrai programme et des idées pour la campagne. Mais c’est une formation qui peut avoir un débouché : vendeur de peau d’ours !

Publié dans Actualité, Dordogne, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,